Un homme, une vie, 38 fleurs

Edward Bach est né près Birmingham en 1886. Il effectue des études de médecine au University College Hospital de Londres. Pour lui, la maladie physique est la conséquence d'une attitude mentale erronée, il décide de consacrer sa vie à la recherche de remèdes purs, naturels, n'induisant aucun effet secondaire et susceptibles d'aider la personne malade à retrouver un état d'esprit positif.

Bactériologiste et pathologiste, il travaille, dans son laboratoire personnel de Londres, à la mise au point de vaccins par voie buccale, selon les principes homéopathiques, appelés les sept nosodes. Il pense avoir trouvé une corrélation entre les sept groupes d'états d'esprit qu'il a décelés chez l'être humain selon son observation et sept groupes spécifiques de bactéries, indépendamment du type de maladie. Ceux qui, par exemple, sont nerveux et timides auraient besoin du même nosode, quelle que soit la nature de leurs souffrances.

Il avait constaté que les émotions négatives avaient un impact sur l’équilibre global de ses patients. Il considérait l’homme de manière holistique et fit évoluer sa vision de la santé en centrant son attention sur la personnalité du patient.

Sensible aux principes de l’homéopathie, c’est tout naturellement qu’il rechercha dans la nature des plantes sauvages susceptibles de restaurer l’harmonie émotionnelle de ses patients.

En 1930, il décide d'abandonner complètement son poste d'homéopathe pour partir en quête des fleurs sauvages qui seraient les instruments de sa nouvelle méthode de soin. Il s'installe à Mount Vernon à Sotwell.

​Ses recherches furent fructueuses et il mit en relation des plantes sauvages avec des états émotionnels en déséquilibre.

Il conçoit finalement 38 préparations florales réparties en 7 groupes qui correspondent aux 7 nosodes : les Fleurs de Peur (groupe I - 5 fleurs), d'Incertitude (groupe II - 6 fleurs), de Manque d'intérêt pour le présent (groupe III - 7 fleurs), de Solitude (groupe IV - 3 fleurs), d'Hypersensibilité aux influences et aux idées (groupe V - 4 fleurs), d'Abattement et de désespoir (groupe VI - 8 fleurs ), et les fleurs de Souci excessif du bien-être d'autrui (groupe VII - 5 fleurs) auxquelles s'ajoute une 39e préparation – la plus connue (qui consiste en un mélange de 5 remèdes synergiques) – appelée « Rescue Remedy » ou « Remède d'urgence ».

Ses patients bénéficièrent de son écoute bienveillante et ils trouvèrent un grand réconfort émotionnel avec les fleurs. Ce sont d’ailleurs eux qui achetèrent la maison où il vécut entre 1934 et 1936 afin qu’elle devienne la Fondation Bach et soit le lieu dédié à l’œuvre du Docteur Bach.

 

Un an après avoir découvert la dernière fleur, celui-ci décède en novembre 1936 à l'âge de 50 ans d'un cancer auquel il aura survécu  pendant plus de quinze ans. 

 

Passionné, altruiste, hyper-sensible et pionnier, son objectif a toujours été de se préoccuper de l'état d'esprit du patient, plus que de sa maladie. Sa démarche professionnelle s’oriente ainsi vers la recherche des causes et des origines des problèmes émotionnels et psychologiques ayant pu donner naissance aux troubles, aux désordres et aux maladies, plutôt qu'à leurs symptômes. Il préfère couper les racines du trouble pour qu'il ne se reproduise plus. C'est aussi une quête du bien-être physique grâce au bien-être mental : un esprit sain dans un corps sain. 

Le but du Docteur Bach était de permettre à toute personne de pouvoir se prendre en charge et d’être autonome avec la méthode des 38 fleurs.

Les Fleurs de Bach sont naturelles, efficaces, simples d’utilisation, sans effet secondaire, sans accoutumance et conviennent à tous. Les fleurs ne remplacent, en aucun cas, un traitement médical.

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Me suivre

07 69 04 85 92

Localisation