Reïki et science

Si le Reïki a été reconnu officiellement par le gouvernement américain comme médecine complémentaire à la médecine traditionnelle où il est pratiqué depuis plus de 20 ans, si certains pays voisins du nôtre tel que la Suisse voient leurs mutuelles rembourser les séances, en France cette technique est encore seulement utilisée à titre expérimental à l'Hôpital de la Timone à Marseille ou dans certains hôpitaux parisiens (voir article "Reiki à l'Hôpital de la Timone - Marseille" ici  et rubrique Actualités article "Le Reiki comme complément à la médecine pour nos hôpitaux ?")

 

Aujourd’hui que la méditation améliore significativement l’état de santé physique et mental de ceux qui la pratiquent, les premiers résultats cliniques du Reïki commencent à nous parvenir. En voici un aperçu.

Quels sont les bienfaits du Reïki ?

Le Reiki a été soumis à une étude clinique début 2015.

Cette étude clinique a révélé ses bienfaits de bien-être et d’anti-stress pour 95% des personnes, avec une réduction de stress de 36%, et ce dès la 1ère séance de 45 minutes.

Mais étant basée sur la relaxation et la méditation, elle en possède, en plus, les bienfaits – désormais bien connus et énumérés dans de nombreuses études cliniques internationales.

Quels sont les effets généraux constatés ?

Le fondateur de la pratique, Mikao Usui, l’a basée sur une double approche : la méditation (travail intérieur) et la relaxation (toucher relaxant car très spécifique sur des points très spécifiques du corps et correspondant à un schéma intérieur).

On constate que l’alliance de la méditation et du toucher relie la personne à elle-même en lui permettant d’aller chercher en elle ses capacités et ressources naturelles pour faire face aux difficultés qu’elle peut rencontrer. Ce faisant, elle arrête ses mécanismes déclencheurs du mal-être pour transformer ses vécus conflictuels (émotions, douleurs, souffrances, mal de vivre…) en bien-être progressif et durable.

La pratique du Reiki est une pratique de connaissance de soi : elle permet à la personne de découvrir ou de redécouvrir ses forces intérieures et capacités innées, d’apprendre à les utiliser pour les pérenniser. Cette  connaissance de savoir utiliser ses propres moyens pour mieux vivre mène à l’autonomie.

 

Reiki : pourquoi une double vérification à caractère scientifique

La vérification d’une pratique de relaxation méditative se fait à deux niveaux :

  • Au niveau du corps (dont le cerveau fait partie) : la vérification avec des appareils de mesure, accessible à toute personne extérieure.

  • Au niveau de l’esprit (notre conscience) : la vérification par l’expérience intérieure, accessible à la seule personne qui vit cela intérieurement.

C’est l’alliance de la vérification scientifique avec les appareils de mesure et de la vérification par la personne elle-même qui permet d’affirmer qu’une pratique touchant à l’être humain est viable. Sachant que les résultats de vécu et de transformation intérieure obtenus et affirmés par la personne elle-même doivent faire l’objet, pour être validés scientifiquement, d’une démarche empirique (une grande majorité de personnes confirment avoir vécu cette transformation).


Vérification avec des appareils de mesure (pour le corps)

Il est aisé de vérifier les effets d’une pratique de relaxation – méditation sur le corps... que l’on soit d’accord ou pas d’accord avec cette pratique, que l’on y croie ou pas. Il suffit de se référer à des études avec des mesures, vérifiables par tous à l’aide d’appareils scientifiques, pour affirmer que la pratique fonctionne à grande échelle. Elles permettent d’observer des changements sur le plan corporel (activité cérébrale durant la méditation, constat d’absence ou de diminution de certaines ‘pathologies’).

Depuis les années 1970, des études internationales scientifiques et cliniques ont établi les bienfaits de la relaxation et de la méditation.

Ainsi, et entre autres :

  • La relaxation favorise l’état de mieux-être,

  • favorise le fonctionnement du corps (diminution de la consommation d’énergie, rythme cardiaque…) ;

  • l’état de relaxation permet au cerveau de produire des endorphines, substances biochimiques extrêmement bénéfiques pour le corps.

Grâce aux neurosciences nous sommes désormais en mesure de prouver que la méditation :

  • réduit le stress et l’anxiété (à l’origine des insomnies et diverses maladies inflammatoires)

  • réduit le vécu douloureux d’affections diverses (mal de dos, de tête, cancers…)

  • permet au système immunitaire de mieux fonctionner

  • génère une baisse de la tension artérielle (certains scientifiques ont pu prouver que le cœur et les vaisseaux sanguins sont mieux protégés)

  • prévient des rechutes de la dépression (certains scientifiques parlent de 50% de baisse du risque des rechutes dépressives)


Vérification personnelle : l'esprit-conscience ou l'expérience intérieure

La méthode empirique s’appuie exclusivement sur l’expérience et l’observation de son esprit par chacun. L’esprit n’est pas matériel. Pourtant, tout le monde s’accorde à dire qu’il existe bien : nous pensons, nous aimons, nous détestons, nous avons des émotions, nous rêvons… De plus, une quête est commune à tous les êtres humains : c’est d’être heureux, et chacun avec le sens de son bonheur.

Notre esprit n’étant pas matériel, les appareils scientifiques ne peuvent pas le  mesurer.

La seule vérification possible est  que seule la personne peut vérifier par elle-même, par sa propre expérience, si la pratique fonctionne sur son esprit. Elle seule vit son esprit et est en mesure de dire si elle a moins de pensées récurrentes et fixantes, si elle a moins d’émotions, si elle se sent mieux au quotidien… en un mot, si la pratique l’aide à vivre une transformation intérieure de ses difficultés.

Pour affirmer si la pratique fonctionne à grande échelle, il faut qu’une majorité de personnes ayant bénéficié de cette pratique confirment ses effets sur elles. Si 90% des personnes sont d’accord pour dire que la pratique spirituelle (le spirituel étant un travail sur la profondeur de l’esprit - définition du Dalaï Lama) fonctionne sur elles, la pratique est reconnue comme viable. Si 90% des personnes sont d’accord pour dire que la pratique spirituelle ne fonctionne pas sur elles, la pratique n’est pas reconnue comme viable.

 

Ce qui est vérifié par les bénéficiaires du Reiki :

  • les effets de la relaxation et de la méditation, décrits ci-dessus. La pratique de la F.F.R.T. est validée depuis 10 ans par le personnel soignant hospitalier (bénévolat à l’hôpital) et des centres médico-sociaux (Action Sociale de la Ville de Paris)

  • la transformation progressive et durable de ses difficultés intérieures en mieux-être (par les consultants avec les praticiens professionnels, par les bénéficiaires de nos actions de bénévolat et de découverte, par les stagiaires venant se former avec nos organismes)

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Me suivre

07 69 04 85 92

Localisation