Le poids de l'âme : 21 g ou 45 g ?

September 28, 2018

 

Tout le monde a entendu parler un jour de la théorie du docteur Duncan Mac Dougall (1866-1920) qui au début du XXème siècle a été le premier à avoir cette idée originale de vouloir peser l'âme afin d'en vérifier le poids mais aussi par là-même d'en vérifier son existence.

 

En 1907, il a publié les résultats de ses travaux dans le New York Times qui eurent un grand retentissement. Bien que très critiqué à l'époque, il en est arrivé à la conclusion que le poids des défunts s'allégeaient de 21 grammes quelques minutes après le décès.

 

Ses recherches ont donné par la suite matière à plusieurs fictions comme le roman d'André Maurois "Le peseur d'âmes" en 1931 ou bien encore le film "21 grammes" d'Alejandro Gonzales Inarritu (2003).

 

L'histoire pourrait s'arrêter là si au XXIème, on n'abordait pas davantage la preuve de l'existence de l'âme par la possibilité qu'une partie de la conscience puisse se détacher du corps physique.

 

En effet plusieurs médecins et membres du personnel médical actuel vivent ou ont vécu des phénomène inexpliqués leur laissant penser que l'âme existe bel et bien. Seulement ce sujet reste encore tabou dans le milieu médical. Toutefois certains médecins osent parler de leurs travaux.  Ainsi plusieurs recherches sont en cours actuellement à travers le monde et tous convergent vers la même réponse sans qu'elle soit clairement définie.  Parmi ces travaux ceux des chercheurs Sylvie Dethiollaz et Claude Charles Fourrier qui enquêtent depuis plusieurs années sur les "sorties de corps". 

 

" Nous savons que certaines personnes arrivent à récupérer des informations sans se servir de leurs cinq sens. Il est évident que quelque chose se délocalise, mais quoi ? On ne sait pas quoi mesurer, alors on s'est dit qu'on allait peser", explique Sylvie Dethiollaz et Claude Charles Fourrier. Ainsi ils ont eu l'idée de tenter la même expérience que celle que fit le Docteur Mac Dougall un siècle plus tôt, mais cette fois-ci sur des êtres vivants. Ils firent donc appel à Nicolas Fraisse, très connu pour ses facultés à sortir de  son corps depuis l'enfance. 

 

Lors de la dernière tentative, la balance montra moins 45 grammes après diverses oscillations. Et lors de la réintégration de son corps, la balance remonta lentement. Nicolas explique cette augmentation progressive par la "reprise" de conscience qui prendrait un certain temps.

Que qu'il en soit, qu'elle mette du temps à sortir ou bien à réintégrer son corps, l'âme, qui reste supposément immatérielle, pèserait un certain poids dans les expériences...

 

(Source : Inexploré n°39)

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Croyez en vos rêves

December 9, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

December 9, 2019

September 14, 2019

Please reload

Archives