La réincarnation

Les mystères de la mort ont toujours fasciné et effrayé les gens. La littérature religieuse ancienne et moderne contient de nombreuses références à l'au-delà et le processus qui arrive à l'homme après le passage de la mort.

Ces dernières années plusieurs livres ont été écrits racontant des expériences de mort imminente (EMI) depuis que le Docteur Raymond Moody a mis en exergue voilà une cinquantaine d'années les fameuses Near Death Expériences plus connues en France sous le nom de NDE ("La chose", juin 2017 et "la Conscience intuitive extraneuronale", janv. 2017 par le Dr J.J. Charbonier, "La Preuve du Paradis" par le Dr E. Alexander voir article blog du 6/11/2017 ici ). Notons que le 15 décembre 2014 est une date historique pour la médecine française : l'hypothèse d'une conscience délocalisée, autonome et totalement indépendante du cerveau est enfin reconnue dans une thèse de doctorat en médecine soutenue par le Docteur François Lallier à Reims et dirigée par le Docteur Jean-Jacques Charbonier. Cette thèse a reçu la meilleure des récompenses : une mention très honorable et les félicitations du jury ce qui correspond à la plus haute distinction. Ce concept révolutionnaire, baptisé par le Docteur JJ. Charbonier Conscience Intuitive Extraneuronale (CIE) donne un nouvel éclairage sur le phénomène des NDE.

 

Après avoir vécu ce type d'expérience (EMI), de nombreuses personnes peuvent décrire précisément les évènements qui se sont produits à proximité ou à des milliers de kilomètres au même moment tandis que le corps étaient cliniquement mort. Ces personnes peuvent même sans problème décrire l'activité du personnel médical lors des tentatives de réanimation de leur corps physique. Il semble que même si la conscience se sépare du corps, elle reste pleinement consciente et voit tout le voisinage dans ses moindres détails. Souvent, ces personnes parlent d'un tunnel et d'une lumière brillante et parfois même d'une figure religieuse. Beaucoup affirment avoir été accueillis par des amis et des parents qui ne sont plus de ce monde. En 1982, plus de 8 millions d'Américains disaient avoir vécu une EMI.

L'implication indéniable de l'EMI est que la personnalité individuelle survit à la mort physique pleinement consciente comme une entité discrète, un esprit. La question de l'existence de cet état d'esprit se pose naturellement, avant la conception et la naissance. Où va-t-il ? D'où vient-il ? La sagesse des anciens offre une explication possible : la réincarnation.

L’idée de la réincarnation peut certes effrayer certaines personnes. Les réticences peuvent venir de l’éducation ou du fait de ne pas avoir d’avis bien précis sur le sujet. Mais, selon des estimations, plus de la moitié de la population mondiale croit en la réincarnation. L’idée d’une possible réincarnation apporte une certaine sérénité à des gens qui croient qu’il existe autre chose en dehors de notre corps physique et qu’il est possible d’en tirer des enseignements utiles pour avancer dans la vie. Cela fait sens pour nombre de personnes et c’est pourquoi la croyance en la réincarnation est si populaire.

Il existe plusieurs théories de la réincarnation en fonction des différentes écoles de pensée qui ont traité le sujet. On retrouve sa trace dès l'Egypte Ancienne. Ainsi l’historien grec Hérodote (484-420 av. J.-C.) mentionne ce fait : « Les Égyptiens sont les premiers à avoir exposé la doctrine de l’immortalité de l’âme et le fait qu’au moment de la mort du corps matériel, l’âme s’incarne dans un nouveau corps qui est prêt à naître ; ils affirment que lorsque l’âme a terminé tout le cycle des incarnations des animaux de la mer, de la terre et de l’air, elle parvient finalement à entrer dans un corps humain, né ou préparé pour la recevoir... »

Les termes "Ame" et "Esprit" sont souvent utilisés de façon interchangeable mais il y a une différence conceptuelle :

  • l'Esprit est l'essence pure, l'étincelle de la conscience unique, fragment de la Totalité.

  • l'Ame est une étincelle de l'Esprit qui est la conscience individuelle, elle expérimente de plus en plus à chaque expérience. L'âme-esprit conserve le souvenir de toutes les expériences recueillies par l'âme, telles que l'incarnation physique sur le plan terrestre.

Le principe de la réincarnation et le concept du Karma sont souvent associés l’un à l’autre. En Occident, on associe souvent l’idée du Karma comme une fatalité, une prédestination selon laquelle tout serait gravé dans le marbre et que nous n’aurions plus aucune liberté de choix dans nos vies.

Or, en sanscrit, le mot Karma signifie «action» et désigne le résultat de tous les actes positifs ou négatifs accomplis par une personne (ou âme) dans le passé, mais aussi tous les actes qui restent à accomplir dans le présent et le futur. Le karma détermine ainsi notre vie, mais aussi la joie ou les souffrances que nous apportons aux autres. Ce concept rejoint d’anciens proverbes du type «le passé nous rattrape toujours» ou l’«on récolte toujours ce que l’on a semé».

Ainsi quand l'être spirituel choisit de venir sur le plan terrestre, des événements et les opportunités sont disposés de manière à lui donner la possibilité de résoudre les conflits et d'équilibrer les dettes karmiques restantes. Ceci est le fondement de la notion de karma, la loi de cause à effet : pour chaque action il y a une réaction égale et opposée. 

Les obstacles à l'amour entre les gens sont les résidus mentaux et émotionnels qui sont effectuées de vie en vie. C'est un principe fondamental de la thérapie de régression dans les vies antérieures et de la thérapie de la libération de l’esprit. 

Tandis que les événements se déroulent dans la vie, chaque être impliqué a le droit à la liberté de choisir une ligne de conduite possible, y compris celle qui va conduire au pardon, la résolution et l'équilibrage des dernières dettes karmiques. Si l'être fait un autre choix, il n'y a pas de châtiment, de récriminations ou de jugement, juste un résultat différent. Il y aura une autre occasion d'équilibrer les comptes du passé. C'est pour cela que si l'on ne transcende pas une problématique dans cette vie, on y sera de nouveau confronté soit dans cette vie même (par exemple dans votre vie sentimentale, vous tombez toujours sur le même type de personne) soit dans une autre. 

Un accessoire indispensable pour l'expérience de la vie physique est le jugement conscient de l'esprit. L'aspect qui s’implique avec d'autres personnalités dans des interactions émotionnelles, c’est ce que l’on appelle la personnalité. 

Peu de temps après la conception, l’être semble oublier qui il est et d'où il est venu, ne se rendant compte de son enveloppe physique. Ainsi, la survie du corps devient l'objectif de l'esprit. Comme la personnalité se développe, l'être s'identifie à la personnalité et à l'esprit lui-même. La fonction de l'esprit est la survie de ce qu'elle considère être et puisque l'être considère que c'est l’esprit qui perpétue sa propre préoccupation de la survie le résultat est l'ego. 

L'ego cherche à survivre en opposition, en validant son propre point de vue et en invalidant le point de vue d'autres personnes, en considérant être dans son bon droit tandis que les autres seraient dans l’erreur et en justifiant ses propres actions et son comportement tout en jugeant le comportement des autres. 

L'ego est rompu à l’art de renier ses propres défauts et infériorités, supprimer ces aspects rejetés dans l’esprit inconscient les privent ainsi de leur expression. Cependant, ce côté plus sombre aussi appelé « l’ombre » peut trouver un moyen d'expression, en particulier dans les projections (Singer, 1973, pp 209 -228). La projection de l'ombre sur une autre personne ou sur un groupe de personnes conduit souvent à des préjugés, des conflits et de la violence. Ceci est une fonction de l'ego qui fausse le but du cycle de la réincarnation comme un processus d'évolution spirituelle. 

Les résidus émotionnels et mentaux engendrés et la profondeur du besoin spirituel pour atteindre l'équilibre, peut conduire à une réincarnation inutile dans le cycle de la réincarnation. Découvrir la vérité de toute situation et clarifier les distorsions de l'esprit apporteront la liberté de ces émotions destructrices et de cette programmation mentale. C'est le but de la thérapie des vies antérieures et de la thérapie de la libération de l’esprit. Le client a ses propres réponses, la vérité d'une situation, d'hier ou d’aujourd’hui. La tâche du thérapeute est de guider le client dans la découverte de ces vérités

L'ego est donc confronté au résidu de ses propres jugements. Ce résidu, maintenu dans l'âme, est le fardeau, le conflit non résolu, qui ramène un être en arrière dans les vies futures avec l'intention de résoudre et de rééquilibrer les dettes karmiques. Il est également le fardeau qui retient certains esprits à proximité du plan terrestre, errants, après la mort physique dans un effort compulsif pour maintenir la situation de conflit. 

Au moment de la mort physique le corps supra-physique (également appelé "Corps éthérique" ou "corps subtil") se soulève de l'enveloppe physique. Contenu dans le corps subtil se trouvent les motifs énergiques, émotionnels et les résidus physiques de l'expérience de la vie. Toujours enfermés dans ce corps subtil, les êtres se dirigent vers la Lumière, qui, bien que parfois proche et parfois lointaine, est toujours présente au moment de la mort. 

Les esprits guides viennent assister. Ils peuvent ressembler à des anges sans ailes, vêtus de robes blanches. Ils peuvent apparaître comme des lumières brillantes. Les esprits des défunts, des parents ou des proches peuvent arriver à guider la personne nouvellement décédée à la Lumière. Même s’ils sont sans forme visible, le nouveau défunt les perçoit et les reconnaît grâce à la vibration ou au sentiment de l’essence de leur l'âme. Si celui qui vient n'a pas de forme perceptible, les yeux, considérés comme les fenêtres de l'âme, offriront la clé d'une telle reconnaissance. 

Il y a une passerelle ou une sorte de barrière à travers laquelle on doit passer pour être pleinement dans la lumière, laissant le corps physique derrière, mort. Si l'esprit se déplace à travers tout ce qui peut être le dernier obstacle et dans la Lumière, alors la mort est définitive. La corde d'argent reliant l'esprit au corps physique est enfin et complètement coupée. 

Une fois pleinement dans la lumière, l'être sera dans le niveau vibratoire appelé le niveau Astral. Pendant ce stade de repos, l’esprit peut se reposer, des lieux de soins sont disponibles pour permettre la cicatrisation des esprits. 

Après l'étape de repos vient l’étape de l'examen, au cours de laquelle l'être évalue (avec l'aide de conseillers) ce qui a été accompli, ce qui n’a pas été complété ou résolus, et ce qui doit être examiné dans le stade de la planification pour être inclus dans un mode de réalisation future (Whitton et Fisher, 1986). Il y a de grandes salles d’apprentissage où un être peut se préparer à la vie qui va suivre. Enfin vient le stade de la planification une fois de plus, puis la conception et le début d'une autre vie physique. 

Il s'agit là d'un schéma simplifié du concept de la réincarnation, la réalisation répétée physique d'un être spirituel. 

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Me suivre

07 69 04 85 92

Localisation