La thérapie par régression

La régression ou la thérapie par régression des vies antérieures n'implique pas nécessairement pour le client de croire en la réincarnation. Seul le thérapeute doit y croire pour accompagner au mieux la personne. Plusieurs méthodes existent comme le chamanisme, la médiumnité ou encore l’hypnose pour induire le client à «revivre» une vie antérieure et identifier la cause du problème. C’est seulement si le client assume ce qu’il a «vu» et revécu qu’il pourra résoudre le problème dans sa vie présente.

Les origines

 

Les gens ne vivent pas dans le passé ou le futur. Il est des mémoires du passé et de l'espoir pour l'avenir, mais le moment présent est le seul endroit qu’il y ait. Les corps physiques vivent en ce moment avec le niveau actuel d'âge et de santé physique. 

La guérison dans le temps présent implique la résolution de l’inachevé qui continue à influencer une personne dans sa vie actuelle. Il s'agit de la pensée résiduelle, émotionnelle, physique et spirituelle des événements passés qui contamine l'expérience actuelle. 

 

La résolution ou la suppression de ces résidus est le but de toute démarche de guérison. L'esprit subit des traumatismes et a des cicatrices. Les cicatrices de l'esprit apparaissent comme les attitudes, les comportements, les défenses, les phobies, et des réactions de colère, de peur et de méfiance. En bref, beaucoup de manifestations de la personnalité sont dues aux cicatrices de l'esprit. Les tentatives de psychothérapie pour traiter les cicatrices de l’esprit, sont souvent non effectives parce que le contexte est lié au temps présent. Or souvent la source du problème se trouve avant l'incarnation.

L'épisode traumatique lier aux cicatrices de l'esprit est souvent profondément enfouie dans la mémoire, depuis longtemps oublié par l'esprit conscient. Ce matériau est inaccessible en thérapie traditionnelle.

L'un des principes fondamentaux du Docteur Sigmund Freud (1856-1939, neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse) était d'amener l'inconscient dans la conscience. Revivre c’est soulager, rappeler un épisode traumatique est la première étape dans la guérison de la douleur. L’hypnothérapie permet d'accéder au plus profond de l'esprit: le conscient, l’inconscient, le surconscient. 

Le Docteur Edith Fiore, docteur en psychologie clinique, utilise depuis longtemps l'hypnose avec certains de ses clients pour les aider à localiser la source de leurs problèmes. Plusieurs personnes ont signalé des événements dans leurs vies antérieures comme la source de leurs problèmes dans l'actuelle vie. Le Docteur Fiore ne croyait pas en la réincarnation, mais comme bien des thérapeutes, elle a exhorté ses clients à décrire ce qui ressortait de leur exploration. Les résultats thérapeutiques étaient tellement positifs qu'elle a continué à développer des techniques de vies antérieures. Avec plus de 40.000 régressions derrière elle, elle est certainement, à l'heure actuelle, la doyenne de la thérapie par régression dans les vies antérieures.

Le Docteur Irene Hickman (1915-2002) a utilisé l’hypnose pendant plus de 30 ans avec ses patients pour localiser un incident passé qui pouvait causer ou contribuer au problème actuel. Le résultat s'est, souvent, avéré être revécu par le client dans une incarnation antérieure, qui conduirait à une plus grande compréhension de soi. 

Le Docteur Morris Netherton a, quant à lui, demandé à certains de  ses clients de se concentrer sur les sensations dans le corps physique afin de découvrir l'origine du problème présenté. Le corps et l'esprit ne peuvent être séparés. Pour chaque problème physique, il est une composante émotionnelle. Pour chaque bouleversement émotionnel il y a une manifestation physique. Presque toujours, le problème a ses racines dans un événement traumatique dans une incarnation antérieure. Le traumatisme est réactivé lors de la naissance ou de l’expérience prénatale et prend un certain temps à se manifester au cours de cette vie. C'est ce qui motive finalement une personne à suivre une thérapie. 

Le pont affect développé par Watkins avait pour but de découvrir des événements traumatisants oubliés dans la vie présente. Cette technique est particulièrement efficace pour susciter des souvenirs de vies antérieures traumatiques, ce qui peut conduire à la résolution des conflits de la vie et de problèmes actuels.

Les souvenirs traumatiques et les organes endommagés sont souvent des cicatrices de l'âme. L'esprit inconscient semble conserver la mémoire de tout qui n'a jamais été vécue par l'être. Cela comprend la vie présente, les vies antérieures, le potentiel des vies futures et les lieux non-physiques entre incarnations. 

Le but de la thérapie de régression est de panser les plaies de l'âme. Rien n’est laissé de côté, aucune expérience humaine n’est refusée, l'objectif est la découverte de la vérité. Chaque session est une odyssée spirituelle. La destination est claire, mais le chemin est inconnu et imprévisible. 

Comment se déroule une régression ?

Lors d’une régression dans une vie antérieure, on peut se voir comme étant le coupable ou la victime, si bien que l’on acquière une meilleure compréhension des problèmes impliquant d’autres personnes. Le karma est un principe d’équilibre, qui peut très bien se modifier et évoluer avec le temps. Si différents aspects peuvent être traités lors d’une régression dans une vie antérieure, vous avez toujours le choix de revivre ou non certaines situations et vous pouvez tout aussi bien mettre une situation en attente pour la travailler plus tard, lorsque vous vous sentirez prêt.

Vous n’avez pas vraiment besoin de croire en la réincarnation ou au karma pour qu’une thérapie régressive fonctionne pour vous. Aussi longtemps que vous gardez un esprit ouvert, vous allez pouvoir tirer des bénéfices de l’expérience et de cette forme de thérapie. En définitive, vous êtes libre de croire dur à une vie antérieure ou de penser que ce que vous «voyez» n’est que le fruit de votre imagination, vos croyances personnelles n’ont que peu d’influences. Des gens de toutes les cultures retrouvent des images et ce qu’on appelle des «réminiscences» de vies antérieures.

Le rôle du thérapeute est de vous guider à travers la régression de sorte que vous puissiez trouver en vous vos propres réponses pour avancer et supprimer les blocages.

Il n’existe pas de réaction unique à l’hypnose. Chaque personne vit cette expérience de manière différente. Certains se sentent très légers, d'autres au contraire ont l'impression d'être très lourds, d’autres également ressentent un fourmillement dans leur corps, alors que d’autres encore se sentent désorientés ou comme s’ils étaient en transe. Bref, les effets associés à l’hypnose sont multiples.

Lorsque vous êtes dans un état véritablement détendu et relaxé, les images et les symboles reviennent beaucoup plus facilement qu’en état de conscience. La plupart des gens pensent qu’ils sont dans un sommeil profond et inconscients durant toute l’expérience. Les faits contredisent cette croyance : vous êtes en réalité conscient du monde environnant et vous pouvez vraiment ressentir les émotions associées à la vie antérieure. Après une régression, vous allez vous rappeler de la vie antérieure explorée. Evidemment, les souvenirs peuvent s’estomper avec le temps, notamment les paroles que vous avez prononcé. C'est la raison pour laquelle je réalise un enregistrement audio que je vous remets après la séance, afin de vous permettre dans les mois ou les années à venir de vous remémorer certains détails.

La régression en tant que telle peut tout simplement être assimilée à un état de méditation. Vous gardez le contrôle tout au long de la procédure et donc aussi lorsque vous donnez des feedbacks sur ce que vous êtes en train de vivre.

Un hypnothérapeute peut vous induire des suggestions positives afin que vous puissiez atteindre l’objectif beaucoup plus rapidement qu’avec votre seule volonté. Par contre, vous n’êtes pas obligé de suivre ces suggestions si, par exemple, elles ne sont pas conformes à votre morale personnelle. 

Vous craignez que cela ne fonctionne pas avec vous ?

Certaines personnes se demandent si la régression marchera pour elles. Il faut savoir que la plupart des gens se rappellent spontanément d’éléments provenant de leurs vies antérieures. Il semble par conséquent très facile de se laisser aller et de laisser son surconscient s’exprimer. Lorsque des personnes pensent qu’il ne s’est rien passé, c’est souvent parce que les attentes étaient trop élevées et qu’elles ont rejeté des pensées ou des images propres à l’expérience. Les images que vous voyez sont cependant celles qui vous permettront justement d’accéder à une vie antérieure. Dans certains cas, il s’agit juste d’une sensation de savoir comment les choses se sont passées, sans vraiment «voir» ce qui se passe. Parfois, les gens pensent qu’ils ont tout inventé, mais, l'expérience montre qu'ils ont de profondes réminiscences. Ils reçoivent souvent des éléments si troublants et profonds qu’ils n’auraient même pas pu pouvoir imaginer une telle histoire eux-mêmes.

Lors d’une première régression, certaines personnes n’ont que des idées très vagues et un peu brumeuses, mais elles ont, lors de la seconde séance, normalement plus de détails sur ce qu’elles ressentent. Il faut préciser à ce sujet que les impressions peuvent venir de plusieurs façons et concerner différents sens ; il s’agit soit de sensations physiques (kinesthésiques), soit de sensations liées à l’ouïe (audition) et parfois même à l’odorat (olfaction) ou encore de sensations purement visuelles. Toujours est-il que certaines personnes n’ont que de simples intuitions sur le déroulement d’événements et qu’elles ressortent un peu déçues de ne pas avoir réellement «vu» leur régression.

 

Si vous voulez tenter l’expérience mais que vous êtes septique, la meilleure chose est de venir avec un esprit totalement ouvert et de laisser votre esprit voir spontanément les choses comme elles se présentent au lieu de vouloir donner un sens à tout et de vouloir absolument savoir si les faits perçus sont bien réels. Détendez-vous et faîtes confiance à ce qui vient. 

 

Les personnes qui pratiquent la méditation ou autres méthodes de relaxation éprouvent normalement plus de facilité à entrer dans une vie antérieure. Mais des personnes plus cartésiennes ou qui n’ont jamais expérimenté de techniques de relaxation peuvent tout aussi bien rentrer rapidement dans une vie antérieure. Plus vous vous laissez aller et plus vous serez capable de retrouver des détails dans votre mémoire.

La seule façon de savoir est de tenter l’expérience. Pour être satisfait, il faut d’abord avoir une idée de ce qu’on aimerait travailler,  retrouver, résoudre ou changer dans une vie antérieure. Cela peut être une attirance quelconque pour une certaine culture, un cas concret à résoudre, un blocage à éliminer ou encore un problème physique à soigner. Il faut en tout cas une intention au départ, sans quoi l’on risque de ne pas avancer et de n’aboutir à aucune solution.

J’ouvre une parenthèse sur les médiums (voyants ou voyantes) qui prétendent soi-disant lire dans les vies antérieures ou pouvoir vous faire régresser dans une de vos vies antérieures par un quelconque procédé. Bien qu’on ne puisse exclure cette possibilité, sachez qu’il n’y a aucun bénéfice pour vous à voir quelqu’un qui vous dise ce que vous auriez vécu dans une autre vie ni à effectuer une régression malgré guidée et sans travail thérapeutique derrière. Cela peut être très dangereux pour votre santé mentale.

Bien évidemment, c’est à vous de juger et vous êtes libre de choisir ce qui semble bon pour vous. Mais connaître un problème sans y apporter de solution ne sert pas à grand chose vous en conviendrez. 

  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle

Me suivre

07 69 04 85 92

Localisation