Pas tous égaux face au bonheur

D'après certaines études scientifiques, la capacité à voir le bon ou le mauvais côté de la vie serait liée à un gène : le gène du bonheur (5HTT) ou plus précisément la longueur de ce gène. Ce dernier régule, entre autre, la circulation de la sérotonine qui n'est autre que l'hormone du bonheur.

Les personnes dotées de la forme la plus longue de ce gène auraient davantage de prédispositions au bonheur que celles qui sont pourvues de la version courte. Cette hérédité génétique (merci papa ! merci maman!) joue pour 50% de notre capacité à être heureux. J'ai presque envie d'écrire "ne joue que" pour 50% de notre capacité à être heureux. Car d'autres éléments influent sur notre facilité à voir la vie en rose.

Les facteurs extérieurs et les conditions de vie (situations familiale, professionnelle, amoureuse, financière, amicale, état de santé...) ne comptent que pour 10% dans notre sentiment de plénitude.

 

NOTRE BONHEUR NE DEPEND QUE DE NOUS

 

Une part importante réside donc dans nos comportements et notre façon de penser : 40% de notre bonheur dépend uniquement et entièrement de nous-mêmes. Notre bonheur est entre nos mains. Nous pouvons donc choisir de vivre tous les jours dans le bonheur en pratiquant quotidiennement la pensée positive.

 

Je vous adresse beaucoup de bonheur.

Sylvie Palin-Luc

www.hypnose-f2b.com

photo from Geralt from Pixabay

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

Croyez en vos rêves

December 9, 2019

1/2
Please reload

Posts Récents

December 9, 2019

September 14, 2019

Please reload

Archives